Ce mois de novembre est marqué par la semaine européenne de réduction des déchets et la journée du Green Friday le 23 novembre. Cette dernière est une riposte à l’économie et aux promos folles promues par le Black Friday. Elle est portée  par différentes structures, notamment le REFER – le Réseau Francilien des Acteurs du Réemploi, dont fait partie la Textilerie. Nous organisons, ce 23 novembre, un atelier de réparation textile et un apéro-rencontre sur le thème de la circulation des vêtements usagés ! Allez circulez, il y a tout à voir plus bas !

👉 14H-18H : PRENDS TA JOURNÉE, VIENS RÉPARER !

Une des missions de La Textilerie est de sensibiliser et d’agir pour le réemploi local et la réduction des déchets textiles. Dans cette optique et dans le but de permettre à tout le monde d’avoir les moyens de réparer ses vêtements, nous mettons à disposition notre espace atelier un vendredi après-midi sur deux et proposons une permanence pour vous accompagner dans la réparation de vos vêtements.

En ce vendredi de Green Friday, notre permanence est non seulement maintenue mais étendue ! Karidja vous attend donc de pied ferme à partir de 14h pour transmettre les gestes salutaires de la réparation. : repriser, rapiécer, réparer une déchirure, coudre un bouton, faire un ourlet, changer un élastique…

 

Vendredi 23/11 de 14h à 18h. Gratuit et sans inscription.

👉 19H-30-21H30 : APÉRO-RENCONTRE : LA CIRCULATION DES VÊTEMENTS USAGÉS

Mieux qu’un cash investigation, venez rencontrer des acteurs de ce secteur mal connu !

Tout comme l’image du prince ou de la princesse charmant.e, on garde rarement un vêtement toute sa vie. D’abord parce que le corps change : on grandit, on grossit, on maigrit, on se tasse ! Le vêtement change lui aussi avec les corps et les usages : il s’étire, se rétrécit, se décolore, s’abîme…

Par ailleurs, les normes et les goûts vestimentaires évoluent en fonction de l’âge, du statut social, des milieux professionnels. Les modes changent. On ressent le besoin de les suivre ou de s’en distinguer pour s’affirmer en tant qu’individu dans la société. On se lasse et on a envie de nouveauté. On produit, on achète et on jette. Toujours plus fort, toujours plus vite ! Jusqu’à en devenir malade !

-> Que deviennent donc les vêtements dont on se débarrasse, comment circulent-ils, quels impacts ? On fait le point ce vendredi avec des acteurs qui agissent à différents niveaux de la filière…

Comme d’habitude, on boira un coup après. N’hésitez donc pas à apporter quelque chose à boire ou à grignoter.

Vendredi 23/11 de 19h30 à 21h30. Capacité de places limitée : venez tôt 😉