Just frip’it.

C’est le nom du jeu auquel on s’amuse à la Textilerie…

Une sorte de challenge qui consiste à parodier des portraits plus ou moins célèbres en jouant avec la matière textile disponible à la Textilerie : vêtements, tissus, mercerie…

Pochettes d’album, tableaux, photos… l’idée est de faire un clin d‘œil à des images souvent connues, mais aussi parfois plus obscures, sorties de nos souvenirs !

S’amuser en jouant avec la contrainte de faire avec ce qu’il y a, de le combiner pour recomposer l’image tout en provoquant des décalages !

emoticon, face, surprised iconemoticon, face, happy, smile, smiley iconemoticon, heart, love iconemoticon, face, tongue icon

Just frip’it, c’est ressentir le plaisir de se parer et de se montrer !

Just frip’it, c’est swinguer sur ce terrain de jeu formidable qu’est la fripe !

Just frip’it, c’est se bricoler un style, une identité éphémère et les mettre en scène !

emoticon, face, surprised iconemoticon, face, happy, smile, smiley iconemoticon, heart, love iconemoticon, face, tongue icon

Parce que, comme dit Paul Éluard, « nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses », et que les vêtements peuvent nous permettre d’en être les artisans conscients !

Non, Elsa n’est pas en Mario de Nintendo… Une autre idée ?

Réponse

Ché Guevara !

Ce portrait du révolutionnaire argentin est l’une des photos les plus célèbres du XXème siècle ! Le cliché aurait été pris par Alberto Korda, le photographe officiel de Fidel Castro, lors des funérailles des victimes du sabotage du bateau La coubre.

Karidja, une vraie diva ! Mais laquelle …? Pas si facile

Réponse

Whitney Houston, dans son clip How will I know ?

 

Whitney Houston sort cette chanson en février 1986, c’est alors son 3ème single. Pour sa prestation dans son clip, elle reçoit plusieurs nominations aux MTV Video Music Awards en 1986 dans les catégories « Meilleur clip féminin » et « Meilleure nouvelle artiste dans un clip ». 

Blandine est une élève du lycée couture Marie Laurencin. Elle a été notre stagiaire pendant 2 semaines. La voilà métamorphosée en …. ?

Réponse

Rosie the riveter !

À l’origine une affiche de propagande pour rebooster le moral des ouvrières des usines d’armement américaines en 1943, cette Rosie the Riveter (c’est le nom qu’on a donné à cette icône symbolisant ces femmes ouvrières de l’industrie de l’armement, remplaçant les hommes partis au front)  devient une icône féministe dans les années 1980. L’affiche culte est parodiée par Beyoncé, Pink, …et maintenant Blandine

Ali, c’est le copain de Mathilde, notre volontaire service civique. Cette petite robe lui va si bien… Mais de quelle robe célèbre s’agit-il ?

Réponse

Kurt Cobain !

Pour la couverture du numéro de septembre 1993 de The Face, le chanteur de Nirvana est photographié par David Sims en robe à fleurs. Ce n’est pas la première fois qu’il joue avec la notion de genre : il porte fréquemment des robes, du vernis à ongles rouge, de l’eye-liner… Un de ses moments les plus célèbres de travestissement : en 1994, il porte une robe de bal jaune sur MTV.

 

Un jour, on nous a donné ces sublimes lunettes de vue. Ça a tout de suite inspiré Elsa ! Vous avez reconnu ?

Réponse

Héctor Lavoe !

En 1976, le fameux chanteur de salsa portoricain sort son deuxième album solo De ti depende. La pochette de cet album a inspiré la parodie d’Elsa 😉

Clémence n’attend pas encore un heureux évènement… Elle en parodie juste un célèbre

Réponse

Beyoncé !

En 2017, Beyoncé annonce qu’elle attend des jumeaux sur Instagram. Avec 11,18 millions de likes, c’est la photo la plus aimée de l’année 2017 sur le réseau social ! Du coup, on essaie de rivaliser.

Juan a revêtu la plus belle chemise hawaienne de La Textilerie, pour parodier…?

Réponse

Antoine !

De 1999 à 2011, le chanteur-explorateur Antoine est l’égérie des Opticiens Atol. Depuis, c’est Adriana Karembeu mais on n’a pas encore le matériel qu’il faut pour la parodie.

 

Il reste du travail à Mathilde pour bronzer comme… comme qui justement ?

Réponse

La dame aux lunettes UV, la photo célèbre de Martin Parr !

La photo a été prise en Espagne, à Benidorm en 1997, par le célèbre photographe britannique, au style si reconnaissable : Martin Parr. Avec nos petites lunettes UV, on a tout de suite pensé à ce cliché.