Par Duvette Chromer

500 MOTS TISSENT UNE TOILE AIMABLE
— NE PAS EN GASPILLER — RESSOURCE RARE —
— À RECYCLER

Suite du roman feuilleton. Résumé de l’épisode précédent :

  • Laura Selma joue avec le feu
  • Elle se cache
  • Elle est mélancolique
  • Laura Selma est Jane Doe

Pour lire l’épisode 1, rendez-vous ici !

Laura Selma a vu l’homme aux cheveux filasses. Elle devient un fil de soie transparent qui danse dans la nuit et coule dans les angles. Disparue.

C’est Max, son ancien employeur. Il vérifie qu’elle saura se taire, qu’elle est costaud, que ses changements permanents d’identité ne l’ont pas transformée en stupide mangouste bavarde.

Elle ne veut plus rien prouver, plus le voir, plus démontrer. Elle est une étoile de mer qui brille sous l’eau, accrochée au derrière d’un énorme crabe jaune fluo.

Une heure de boxe pour se ressaisir, une douche chaude, un filet d’eau sur les yeux. La vapeur stagne dans la pièce et Iggy pop résonne dans les filets de fumée qui l’entourent. Une serviette nue sur ses épaules.

Elle a besoin d’argent, plus le choix. Il faut avouer qu’une femme de l’ombre sans un sous en poche perd en envergure. Elle doit bien remplacer les plants de tomates mortes, avoir un lit et un sofa. En plus, elle a repéré un joli kimono vert d’eau qui permettrait d’alterner agréablement avec sa cape, chez la fille brune aux textiles. Deux hauts pour deux tenues, le dieu Janus du vêtement.

Elle reprend du service, rappelle Max, s’excuse de son comportement. Elle sera désormais Jane, une anglaise aux cheveux frisés. Max fait le lien avec un paquet d’entreprises plus ou moins louches de l’espionnage industriel ou marital. Il a une mission à lui confier.

Elle doit filocher un homme a l’air tout gris et s’emparer du contenu de son sac. Elle a des semelles de crêpe comme dans les mauvais polars. Autour de sa tête sont les lampions de Belleville qui célèbrent le nouvel an chinois, méduses rouges flottantes au vent.

Ses genoux coincent et crient à chaque pas, la rapprochant de sa cible, qui se retourne brusquement.

Épisode 3 à lire prochainement ici !